Scoliose adulte : Retour une affection du dos qui a des causes multiples

Vous avez des gros problèmes de dos ? Vous pensez souffrir de ce que l’on appelle la scoliose chez l’adulte ? Alors, il est temps que l’on vous touche un mot de ce qui s’appelle la scoliose adulte.

Parce que oui, en tant que parent, vous avez forcément connaissance de la scoliose des enfants. Celle que les médecins scolaires cherchent à détecter à tout prix chaque année lors d’une visite médicale. Mais aussi la scoliose qui fait que les représentants de parents d’élèves s’élèvent tous les ans contre le poids inacceptable des cartables de nos chères têtes blondes.

Mais ici ce qui nous intéresse plus particulièrement c’est la scoliose lombaire adulte. Une scoliose qui comme son nom l’indique touche les vertèbres lombaires et donc le bas du dos. Elle ne concerne pas les enfants mais plutôt les adulte voire même les seniors.

En effet, on sait que les personnes âgées sont les plus touchées. On vous propose d’en apprendre bien davantage, ci-dessous.

Comment définir une scoliose lombaire ?

La scoliose lombaire c’est une déformation des vertèbres du bas du dos. En effet, vous avez au total 5 vertèbres dans le bas du dos. C’est ce que l’on appelle les vertèbres lombaires. Or, au fil des années, tout le système qui encadre ces vertèbres : muscles mais aussi ligaments voie disques intervertébraux qui amortissent les chocs, tout cela va s’user.

Or, quand l’usure est présente, il peut arriver que cela provoque ce que l’on nomme donc la scoliose chez l’adulte.

La scoliose chez l’adulte peut pencher aussi bien du côté gauche que du côté droite, tout dépend de votre posture, des éléments qui sont le plus usés, etc.

Si vous souhaitez en apprendre plus ci-dessous sur les profils à risque mais aussi les traitements qui sont possibles pour corriger une scoliose adulte, on vous recommande vivement de lire la suite du présent article.

Quelles sont les causes de la scoliose adulte ?

Côté causes, vous avez des facteurs d’âge évidemment, on vous l’a dit mais il faut savoir qu’il y a également un caractère héréditaire.

De plus, on peut également vous dire que ce sont le plus souvent les femmes qui sont touchées par des cas de scoliose adulte.

Pour quelle raisons ? L’usure des vertèbres au niveau des lombaires est semble-t-il plus rapide.

Il est aussi que ce sont même très exactement les femmes ménopausées qui semblent les plus concernées par ce type de problèmes.

Mais peut-être quel est votre profil, on vous propose d’en apprendre plus sur les différentes façons de corriger scoliose adulte.

Avant de s’interroger sur scoliose adulte que faire, sachez cependant qu’il est possible de reconnaître une scoliose adulte à des symptômes variés. Maux de dos, lombalgie, raideur dans le dos, etc.

Comment corriger une scoliose chez l’adulte ?

  • Quel que soit le type de scoliose dont vous souffrez, il vous faut savoir que contre la scoliose traitement adulte consiste à dans un premier temps consulter un médecin.
  • En effet, c’est lui seul qui pourra vous conseiller, faire les analyses et examens nécessaires (une radio) et ensuite, vous dire exactement de quelle scoliose vous souffrez.

  • Une fois le diagnostic posé, il va enfin être possible de vous traiter.
  • Or, sachez que si les médicaments du type antalgiques, et anti-douleurs en général, peuvent vous aider, ils n’auront qu’un effet sur les symptômes de l’affection. Cela veut dire que l’on ne va pas traiter la scoliose à la source.

  • Tous les médecins vous le diront la meilleure solution, en dehors de l’opération (qui est un choix que l’on fait dans les situations les plus graves), c’est de faire des séances chez le kiné mais aussi de porter un corset scoliose adulte.

En définitive, il vous faut de la rééducation, réapprendre à vous tenir droit et entraînez vos muscles mais aussi vos ligaments à reprendre un peu du service. Les médicaments ne vont avoir qu’un effet immédiat sur la douleur qui n’est pas forcément recommandé.

Le risque de développer une accoutumance mais aussi de mal réagir aux médicaments voire tout simplement de surcharger votre organisme (et notamment votre foie) avec des substances médicamenteuses est bel et bien présent. Donc, pensez-y.